25/12/2006

Rallye de MonteCarlo

Puisque le rallye de MonteCarlo sera le premier a ouvrir la saison 2007,penchons nous un peu sur son histoire :

Dans le but de rivaliser avec la ville de Nice qui organise, depuis 1898, la course Paris-Nice, les monégasques Gabriel Vialon et Anthony Noghès créent un concours d'élégance automobile : le rallye de Monte-Carlo. La première édition se déroule du 21 au 25 janvier.

Le règlement du rallye prévoit que les participants doivent rejoindre Monte-Carlo en partant de leur pays d'origine, sans dépasser les 25 km/h. Un système de points, relativement original, est établi de telle sorte que les voitures arrivant à Monaco avec une carrosserie en parfait état gagnent un maximum de points. Le premier gagnant du rallye de Monte-Carlo est le français Rougier, parti de Paris à bord d'une Turcat-Mery 25 HP. 

Les années ou la compètition Monégasque devint très populaire,débutent en 1949. Cette année marqua la reprise de la course dans une atmosphère d'optimisme et d'enthousiasme !

 

rallye montecarlo 1949 1

 

 

 

Anthony Noghès et un nouveau comité d'organisation avaient préparé depuis l'année précédente la relance du Rallye après la guerre, et le nombre des participants atteignit 203. La manifestation remporta dans l'ensemble un bon succès, atténué cependant par la lenteur avec laquelle étaient établis les classements.

Le Rallye fut gagné par une Hotchkiss conduite par l'équipage Trévoux-Lesurque, mais le résultat proportionnellement le meilleur fut obtenu par les petites Renault 4 CV de 750 qui tinrent les trois premières places dans la classe des moins de 1 100 cm3.  

rallye montecarlo 1949 2

Le succès de la Renault de 1949 ne fut toutefois qu'une victoire de classe. Jusqu'en 1956, la victoire absolue alla encore à des automobiles de grosse cylindrée, comme les Hotchkiss,Delahaye ,Allard,Ford Zéphyr,Lancia 820,Sunbeam Talbot,et Jaguar..

1953 est l'année du record de participations au rallye de Monte-Carlo avec 440 engagés et 404 partants. Le nombre des participants s'explique en partie du fait d'une édition 1952 particulièrement éprouvante qui avait marqué les esprits. A noter que le nombre d'engagés est limité par un nombre maximum établi par nationalité. Heureusement, car il y a près de 1000 demandes!

Autre particularité de cette édition: des conditions particulièrement clémentes sur l'ensemble du parcours de concentration, dont je vous donne ici le détail:

  • Lisbonne: 112 voitures
  • Glasgow: 103
  • Stockholm: 42
  • Oslo: 15
  • Palerne:11
  • Monte Carlo: 84
  • Munich: 37

    Mais 1953 ne restera pas comme une des meilleures éditions du Monte Carl'. Le rallye fut malheureusement marqué par plusieurs accidents assez graves, dont un mortel. Comme souvent, les accidents sont plus nombreux quand les conditions météorologiques sont clémentes, car les pilotes baissent leur vigilance. Le parcours n'était que peu sélectif, et c'est ainsi que 253 équipages arrivèrent à Monaco sans la moindre pénalité, autant dire ex-aequo! Eh oui, à cette époque, il n'y avait qu'un parcours de concentration, et aucune épreuve spéciale comme aujourd'hui!

    Alors, comment établir un classement avec 253 (gasp!) ex-aequo me direz-vous? Tout simplement en les départageant avec deux épreuves supplémentaires au parcours de concentration: une épreuve d'accélération/freinage, et une autre de régularité.

    L'accélération/freinage se réalise sur 250m. Le pilote, passé un repère (et pas avant) doit stopper le plus rapidement son véhicule. Les 100 meilleurs pouvaient passer à l'épreuve suivante...

    L'épreuve de régularité consiste à effectuer un parcours de plusieurs kilomètres à une vitesse moyenne fixée par le jury. Cette épreuve se dispute dans le col du Braus, est longue de 74,350 km et doit être parcourue à la vitesse de 47 km/h.

    A ce jeu,Gatsonides et sa Ford Zéphyr emporte la mise.

     

    rallye de montecarlo 1953 zephyr

     

     

     

     

         

    Ce fut à partir de 1958 que commença la série des succès des « petites », et ce fut précisément une Renault qui l'inaugura. Il s'agissait d'une Dauphine Spéciale de 850 cm3 qui, dans des conditions atmosphériques particulièrement défavorables, eut facilement raison des Alfa Romeo Giulietta, DKW, Volvo et Sunbeam.

    Cette année-là vit la première participation officielle des constructeurs au Rallye : la Dauphine victorieuse était en effet une voiture d'usine.

     

    rallye de montecarlo 1958 Dauphine

    Les années suivantes,les conditions athmosphériques changeantes pertuberent pas mal d'éditions...

     

    rallye montecarlo 1956_blanchoud-alziary_porsche356

     

    1962, le Rallye de Monte Carlo change de formule : les classements établis sur la moyenne, le confort et la régularité laissent place aux spéciales chronométrés, et le Turini, déjà au programme du rallye, écrit les premières lignes de sa belle histoire.

     

    rallye de montecarlo 19621962_bengtson-boesen_volvo

    On y voit parfois aussi des voitures exotiques,telle la Ford Falcon de l'acrobate suédois Bo Ljundfeld ,qui réalisera a la surprise générale,le meilleur temps du col du Turini,avec une voiture pourtant pas vraiment dans son élément!

    rallye monte carlo1963_ljungfedlt-haggbom_falcon

    Ci dessous les allemands Bohringer-Kaiser sur Mercedes 300 SE en 1964

     

     

     

    rallye montecarlo 1964_bohringer-kaiser_mercedes

     

    Comment ignorer les fantastiques victoires des Mini Cooper ? En 1964,Paddy Hopkirk et le regretté Henry Liddon arrachent une superbe 1ere place au scratch,confirmée l'année suivante par la victoire de Timo Makinen .

     

    rallye de montecarlo 1964 hopkirk

     

     

     

     


    En 1966,les Minis caracolaient en tete,et allaient réalisé un historique triplé lorsque les controleurs Français,un rien agaçés par l'évidente superiorité des anglaises sur les Citroen DS,déclassait les 3 minis pour une sombre histoire de phares aux ampoules halogènes,interdites sur le territoire Français....

     

     

    rallye de montecarlo 1964 citroen ds


    Douce fut la vengeance,car Rauno Aaltonen gagnait l'édition 1967 sur la rageuse petite anglaise ! 

    rallye de montecarlo 1967 mini

     

     

     

     En 1968,on est en passe de voir Alpine remporter son premier rallye de Monte Carlo avec Gerard Larousse,lorsque des spectateurs inconscients ou avides de spectacle ,tassent de la neige dans un virage masqué..Larousse ne peut éviter la sortie de route,arrache une roue et abandonne la victoire a la Porsche 911S de Vic Elford,pilote polyvalent si il en est,car 15 jours plus tard,il gagnait les 24h de...Daytona !

    rallye de montecarlo 1968 porsche elford

     

     

     

     

     

              Succès pour Porsche encore en 1969,avec l'étoile montante du rallye suédois : Bjorn Waldegaard    

     

    rallye montecarlo 1969_waldegard-helmer_porsche911s

     

     

     

    En 1970,malgré une belle résistance de Gerard Larousse passé sur Porsche ,et de Jean Pierre Nicolas (eh oui,le patron de Peugeot Sport!) sur une Alpine 1300S,la victoire revient de nouveau a Waldegaard (Porsche 911S) 

     

    rallye de montecarlo 1969 nicolas alpine

     

     

     

    La suite ? Prochainement !

    15:35 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : les grandes epreuves routieres |  Facebook |

    Commentaires

    Bonjour, je pense qu'il y a une erreur concernant la Mercedes 220SE (Bohringer-Kaiser en 1964).. A ma connaissance, il s'agit plutôt d'une Mercedes 300 SE

    Écrit par : mathos | 24/01/2008

    errata Vous avez raison,j'ai du confondre les années ! voila qui est rectifié ! Merci a vous !

    Écrit par : historic fan | 24/01/2008

    rallye 1968 Bonjour,
    j'aimerais savoir si vous seriez quelle voiture avait la plaque 40 en 1968, je l'ai mai je n'arrive pas a trouver cette info merci

    Écrit par : sista74 | 26/02/2010

    Belle analyse d'une portion d'histoire du Monte Carlo.
    En 68, le N° 40 était Gallardon sur Lancia Fulvia. Voici un lien :
    http://rallyemontecarlo.unblog.fr/1968/ avec quelques images.
    Vivement la suite pour le plaisir des yeux ! JL.B

    Écrit par : bello2a | 26/08/2010

    Can you help me find the BMC car on the Monte Carlo rally that had the number 155 on the rally plaque

    Écrit par : Adrian Goodenough | 02/01/2013

    Les commentaires sont fermés.