25/02/2007

Ferrari 410 superamerica/500 Superfast

Voitures de rêve, les FerrariSuperfast le sont assurément. Et à tous points de vue. Modèles de prestige construits au compte-gouttes pour quelques milliardaires et têtes couronnées, elles accueillent les plus gros V12 de Maranello. Surtout, les Superfast sont gratifiées par Pininfarina de lignes à couper le souffle : c'est le cas de le dire, puisqu'elles se singularisent par leur design aérodynamique. Evidemment les prix sont à la hauteur : celui d'une 400 Superamerica représente en 1961 le double du tarif d'une 250 GT…

 

ferrari superfast 56 1

 

La première Ferrarià porter l'appellation Superfast est la plus remarquable des versions spéciales construites sur la base de la 410 Super America - laquelle a pris la suite de la 375 America en 1955. Il s'agit d'un show car présenté par Pinin Farina au salon de Paris de 1956 (châssis 0483 SA).

 

ferrari 410 2

 

Etape importante dans l'évolution du style Pinin Farina, sa ligne aérodynamique influencera grandement les Ferrarià venir. Elle se caractérise par une face avant profilée, dont le museau allongé porte des phares carénés, tandis qu'à l'arrière prennent place des ailerons du plus pur goût américain (Super America oblige…).

 

 

Baptisée " 4,9 Superfast ", la deuxième Superfast (châssis 0719 SA) est dévoilée au salon de Turin en octobre 1957.

 

ferrari superfast 57

 

Evolution du show car du salon de Paris 1956, cette voiture revient au simple allumage. Surtout, sa ligne s'est épurée et a perdu ses ailerons. Ce qui la rend encore plus séduisante que sa devancière, bien qu'elle soit plus courte de douze centimètres et plus haute de cinq centimètres. Cette carrosserie sera reprise sur le coupé 250 GT (châssis 0725 GT) réalisé pour le prince Bernhard des Pays-Bas en 1958.

 

 

Toujours sur la base de la 400 Superamerica, Pininfarina présente un nouveau prototype au salon de Genève 1962 : la Superfast 3.

 

ferrari superfast 3 1

 

 

 Si ce coupé vert clair métallisé reprend pour l'essentiel la ligne de la précédente Superfast, il s'en distingue par son pavillon remanié. Plus développé et particulièrement lumineux, ce dernier bénéficie de fins montants de custode et d'une lunette arrière prolongée sur le coffre. L'effet est magnifique. La voiture revient par ailleurs aux phares escamotables, alors que la prise d'air de la calandre se voit équiper d'un volet thermostatique.

 

ferrari superfast 3 2

 

Le stand Pininfarina du salon de Genève 1964 voit la naissance de la 500 Superfast, qui succède à la 400 Superamerica. Héritière des lignes du coupé aérodynamique, cette somptueuse voiture se distingue de ce dernier par plusieurs traits : flancs dépourvus de moulures, poupe tronquée et non en pointe, phares sans carénage.

 

ferrari 500 1

 

Elle reçoit également un moteur spécifique, un V12 " long " à l'image du bloc Lampredi (mais à culasse amovibles) de cinq litres (d'où l'appellation 500) et 400 ch. La boîte de vitesses est à quatre rapports avec overdrive. La 500 Superfast sera produite en deux séries limitées, la première de 25 voitures, la seconde de douze unités en 1966 (avec une nouvelle boîte de vitesses à cinq rapports sans overdrive).

 

ferrari 500 2

 




 

15:57 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferrari |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.