30/12/2007

Lamborghini Marzal/Espada

Si dans l'esprit des amateurs, le nom de Ferrari était depuis ses débuts presque systématiquement associé à celui de Pininfarina, il en fut de même à partir de la seconde moitié des années 60 de Lamborghini avec Bertone.

Le premier fruit de cette union était porteur d'espoir. Avec la Miura présentéeau salon de Genève 1966, Ferrucio Lamborghini venait en effet d'infliger une vrai démonstration de son savoir faire à son rival de Modène.

lambo marzal

Un an plus tard, à ce même salon, Bertone exposait l'oeuvre de son jeune designer Marcello Gandini : la Lamborghini Marzal. Celle ci était dotée de portes transparentes à ouverture verticale, de motifs hexagonaux tant à l'intérieur qu'à l'extérieur et d'un habitacle en cuir argenté. Ce prototype prêt à prendrela route attira les foules sur le stand Lamborghini.

 

lambor marzal_1967_top


 

La Marzal était animée par un V6 de 175 ch, en fait un demi V12 placé en position centrale. Jusqu'à cette époque, toutes les voitures à moteur central étaient des berlinettes à deux places, à vocation sportive. La Marzal proposait quatre vraies places.

Il ne s'agissait hélas que d'une " bête de salon ", non commercialisable dans l'état. Bertone s'en servira comme une carte de visite spectaculaire pendant de longs mois. Mais cette première approche d'une GT vraiment habitable fut concrétisée dès 1968 lors de la présentation de l'Espada.

lambo espada 400gt

 C'est ainsi que Lamborghini exposait au salon de Genève en mars 1968 la 400 GT Quattroposti. La Lamborghini Marzal et la Pirana sur base Jaguar dessinées par le talentueux Marcello Gandini avaient montré la voie à suivre.

Lamborghini-Espada-1974

La Quattroposti fut rebaptisée quelques semaines plus tard sous le nom d'Espada. Elle se voulait plus réaliste que la Marzal, et surtout plus homologable sur les différents marchés où Lamborghini était représenté, notamment lesEtats Unis, où la réglementation concernant les normes de sécurité devenait de plus en plus draconienne.

Lamborghini-Espada-1974 1

L'Espada tenait son nom de l'épée du toréador qui sert à la mise à mort du taureau. Ferrucio Lamborghini ne s'éloignait pas de son domaine de prédilection. 

Les dimensions étaient imposantes : 4,70 mètres de long, 1,82 de large et 1,19 de haut.

lambo espada red

De la Marzal, l'Espada conservait le long capot plat plongeant vers l'avant, les  quatre sièges indépendants séparés par une console centrale, et le thème hexagonal sur le tableau de bord. Par contre, les portes papillons, peu réalistes pour
un usage quotidien étaient oubliées, ainsi que les jalousies sur la lunette arrière.

lambo espada serie 3

L'Espada fut régulièrement améliorée tant d'un point de vue technique que finition et équipement, et ceci au travers de trois séries. La production totale fut de 1217 voitures jusqu'en 1978. Lamborghini exposait encore son Espada sur les
salons internationaux en 1979, le temps d'écouler les derniers modèles.

14:12 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lamborghini |  Facebook |

25/12/2007

Fiat Dino 2400

Après différentes tentatives infructueuses pour Ferrari d’élargir sa gamme vers le bas (le constructeur de Maranello n’a alors dans sa gamme tourisme que des V12), il faut se résoudre à l’évidence d’un partenariat plus étroit avec d’autres constructeurs. Cela est d’autant plus vital que Ferrari souhaite homologuer son nouveau V6 Dino (dont les premières études avaient été initiées par son fils disparu, Alfredo, d’où le non de « Dino », diminutif d’Alfredino) dont 500 exemplaires doivent équiper un véhicule de tourisme.

 fiat-Dino-2400-Spider-Red-Front-Angle-st

C’est en 1966 que Fiat va dévoiler au Salon de Turin son Spider Dino équipée du V6 du même nom de 2 litres avec bloc alu et 160 ch. Il faudra attendre 1969 pour que le V6 prenne du coffre, à l’instar des Dino 246 GT…

fiat dino coupebleu

 Autant le coupé Fiat Dino dessiné par Bertone est bien dans le ton de l’époque sans originalité particulière, autant le Spider réalisé par Pinin farina,affiche une personnalité affirmée. Sa calandre qui semble très basse est encadrée par deux paires de phares ronds. L’arrière tronqué propose deux plis à chaque bout d’aile évitant ainsi habilement une lourdeur de style. Ses dimensions sont très compactes avec 4,13 mètres de long offrant ainsi deux places, plus une autre en biais derrière. Mais c’est vraiment qu’une place de dépannage.

fiat Dino_coupe_r3q

 Si les premiers V6 de 2 litres étaient des blocs tout alu, pour son 2,4 litres, les ingénieurs sont revenus à un classique bloc en fonte. Moins de soucis de déformation sous les contraintes thermiques.

 Fiat_Dino_2.4L_Spider_hardtop

En revanche, la culasse reste en alu et cache une distribution très évoluée pour l’époque à 2x2 arbres à cames en têtes, soit deux par rangée de cylindre ! Le V6 a gagné donc en cylindrée pour offrir certes plus de puissance (180 ch au lieu de 160 ch), mais surtout une souplesse de fonctionnement accrue notamment à bas régime.

FIAT-dino-spider-v6-3

Chronologie  : 

1965 : Enzo Ferrari créé la marque Dino (en souvenir de son fils disparu) qui va commercialiser des modèles « bons marchés » à moteur V6.
Un accord est signé avec le groupe Fiat pour la fourniture de moteurs V6 Dino pour les futurs modèles haut de gamme de Fiat.
C’est Aurelio Lampredi qui aura en charge l’étude de la version tourisme du moteur Dino.
1966 : Au salon de Turin, Fiat dévoile le Spider Dino 2000 : V6 1987 cm3, 160 ch et 210 km/h, carrosserie Pininfarina, assemblage Fiat. 500 exemplaires sont prévus pour l’homologation en Formule 2.
1967 : Au salon de Genève en mars, Fiat présente le coupé Dino 2000, carrossé par Bertone.
En novembre au salon de Turin, Pininfarina expose une Fiat Dino Berlinette, étant un coupé sur base du Spider. Il restera au stade de prototypes.
1969 : L’assemblage des Fiat Dino (Spider et Coupé) est transféré à Maranello.
En juin, Fiat devient actionnaire au nez et à la barbe d’Henry Ford II.
En novembre, au salon de Turin, Fiat dévoile les nouveaux Coupés et Spider Dino équipés d’un V6 2,4 litres de 180 ch, boîte mécanique ZF et nouveau train arrière.
1972 : En juin, arrêt de la production des Fiat Dino Spider et Coupés.
1 683 exemplaires de Spider auront été produits.

PRODUCTION

Spider 2000 1 163 ex.
Spider 2400 420 ex.
TOTAL Spider : 1 683 ex
.

 

FIAT DINO berline


 

 


10:42 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fiat |  Facebook |

22/12/2007

Corvette C3 1968

La troisième génération de Corvette, inspirée du concept car de Chevrolet "Mako Shark" (designée par Larry Shinoda), démarra en 1968 et se termina en 1982.

 

c3 corvette mako shark ii-09


 

 Une ligne qui fera hurler les adorateurs de la défunte C2,tout en angle et tres agressive,la C3 est une vraie « gueule » d’automobile !  

 

C3 N ETB


 

Bien sur le "tout esthétique" à son revers: la position de conduite est exécrable, le refroidissement parfois insuffisant, surtout avec les gros moteurs, et d'autres détails comme la commande pneumatique des essuie glaces, ou les voyants à fibre optique, ne fonctionnent pas toujours parfaitement. Le plus gênant reste la médiocre qualité de fabrication. Heureusement, les mécaniques diaboliques restent au catalogue, et de petites nouveautés font leur apparition, comme la nouvelle boite automatique, ou la climatisation.

 

C3 1968-Chevrolet-Corvette-Yellow-fa-a-sy


 

En 1969, GM augmente la cylindrée de leur "small-block" pour atteindre 350 in³ (5.7 l), et en 1970 le big-block 427 est passé à 454 in³ (7.4 l). Le sommet de sa puissance a été atteint en 1970 et 1971, avec le LT-1 de 1970 donnant 370 cv et en 1971 le 454 ayant sa dernière année de puissance élevée avec 425 cv. En 1972, GM changea de norme de mesure de puissance en passant du SAE gross au SAE net ce qui changea les valeurs de mesure. Ajouté a cela le passage vers les carburants sans plomb, les normes d'émission de pollution et les convertisseurs catalytiques, la puissance continua de chuter jusqu'en 1975 pour atteindre 165cv avec le moteur de base et 205 cv pour le moteur L82.

 

C 3 1968corvette CABTRIO

 

 Grâce aux avancées technologiques permettant de concilier antipollution et gain de puissance, la puissance remontera lentement pendant le reste de la carrière de la C3 terminant en 1982 avec 200cv pour le moteur L83. Mais la plus rare et la plus recherchée est sans conteste la plus puissante, la corvette ZL-1 de 1969 avec le moteur L88 de 427 ci d'une puissance de 430 cv, moteur qui fut repris sur la Chevrolet Camaro YENKO.

Ci dessous,le modèle 82,le dernier de la série avant l'apparition de la C4 en 1984

 

Corvette_C3_1982

Evidemment,comme ses devancieres,la C3 sera engagée en compétition,et sera sur la ligne de départ des 24h du Mans pendant quelques années,mais les résultats escomptés ne suiverent pas...  fiabilité souvent,trop souvent prise en défaut chez la belle américaine. En France,Henri Greder a pourtant tout tenté pour imposer la C3,avec bien des déboires,et un brin de reussite au tour de France auto 69 ou il se classait 2e !
 
C3 GREDER 69

 
 

10:00 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chevrolet |  Facebook |

19/12/2007

Opel Monza

Dévoilée en même temps que la Senator, le haut gamme Opel pour 1978, la Monza renoue avec la tradition des grands coupés. Prometteuse sur le plan technique avec son six cylindres 3 litres à injection permettant des performances plus qu'honorables, elle affiche l'ambition de jouer dans la cour des "grands".
 

opel monza red

 

 Rapide (210 km/h), dotée d'un comportement correct (pour une Opel...), remarquablement bien équipée et surtout bon marché, la Monza manque, en revanche, de personnalité. Si ses lignes tendues lui donnent bien aspect sportif, le grand hayon arrière, certes pratique, lui confère un aspect presque utilitaire.

 

opel_monza blanc

 

 Accueillie assez favorablement outre-Rhin, elle ne connaîtra qu'un succès très relatif dans l'Hexagone. En dépit de qualités indéniables (robustesse et souplesse de sa mécanique, résistance à la corrosion), elle ne parviendra jamais à s'imposer sur le marché des "sportives de luxe".

 

Opel_monza_gris


 

 

Moteur : 6 cyl. en ligne Cylindrée : 2969 cm3
Puissance : 180 ch
Vitesse maxi : 210 km/h Production : 46 900 ex.

 

opel_monza race jaune


 Quand aux compétitions,la voiture était trop lourde et trop encombrante pour les rallyes,et en circuit sa puissance était un peu « juste » pour un 3 litres… A part des particuliers,le seul réel fait d’armes de cette voiture est sa troisième place aux 24h de Francorchamps en  1979 et pilotée par de parfaits inconnus…et également en 1982,ou cette n°36 pilotée par Pascal Witmeur ne verra pas l’arrivée…(Si mes souvenirs sont bons,un contact un peu « viril » avec un autre concurrent avait donné comme résultat un joli « Coquard » a Plastic Bertrand,peint sur la portiere de l’auto…)

 

Opel monza plastic bertrand


 

 

16:28 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel |  Facebook |

16/12/2007

Ferrari 308 GTB

La disparition du catalogue des Dino 246 GT en 1974 va créer un léger trou dans la gamme Ferrari que la 308 GT4 ne comblera pas réellement, cette dernière, outre un design signé Bertone très controversé, disposant de 4 places (2+2), alors que la Dino 246 GT était une vraie berlinette 2 places.

Ferrari_308_GT4

 La nouvelle berlinette Ferrari, baptisée 308 (" 30 " pour 3,0 litres de cylindrée et " 8 " pour 8 cylindres), est propulsée sous les feux de la rampe au rendez-vous alors incontournable de Paris en 1975. Est-ce un signe du destin, mais cette présentation officielle coïncide avec le tout nouveau titre de champion du monde de Formule 1 acquis cette même année par Niki Lauda avec la Ferrari 312 T.

 

ferrari 308 1975


  Le grand bouleversement par rapport à la 308 GT4 est évidemment le retour aux affaires de Pininfarina au crayon qui signe-là un des dessins les plus emblématiques pour Ferrari avec un ligne qui s'inspire très nettement des 512 BB et des Dino 246 GT. Très compacte, basse et effilée, la 308 GTB séduit immédiatement tous les passionnés de la marque au cheval cabré, mais aussi les autres. Petite nouveauté, cette nouvelle Ferrari, possède une coque en polyester, sauf le capot qui est en aluminium.

 

ferrari 308_GTB_gris


  La nouvelle 308 GTB est plus compacte et surtout plus légère grâce à sa coque en polyester. Son poids descend donc à 1 090 kg lui permettant d'aller chercher des performances ébouriffantes pour l'époque : plus de 250 km/h en pointe, 14,1 secondes aux 400 mètres DA et moins de 26 secondes sur le kilomètre DA !!

Comme sa dévanciere la GT4,elle sera régulierement engagée en compétitions,mais la 308 GTB excellera plus sur les rallyes,principalement sur surface goudronnée. Aux mains de Jean Claude Andruet,entre autres,elle gagnera même le championnat d'Europe de la spécialité. 

ferrari 308 gt 4

 ferrari 308_GTB_race

CHRONOLOGIE :
1975 : Présentation en octobre au salon de Paris de la nouvelle Ferrari 308 GTB. Toujours dessinée par Pininfarina, sa coque est en polyester. Le capot AV est en alu.
1977 : Présentation en octobre le modèle 308 GTS (S pour Spyder). Comme sur les 246 Dino d'antan, le toit peut s'enlever.Toutes les carrosseries sont construites avec des tôles d'acier.Le marché U.S. reçoit des versions avec carter humide (sec pour le reste du monde).
1980 : Dépollution des moteurs V8 pour le marché U.S. qui reçoivent l'injection K-Jetronic. Baisse de la puissance qui chute à 214 ch au lieu de 255. Toutes les 308 se dénomment désormais GTBi ou GTSi

1982 Au salon de Paris, présentation de la 308 Quattrovalvole. Le V8 Ferrari, pour compenser la perte de puissance avec l'injection dispose de 32 soupapes. La puissance remonte à 240 ch.Léger restyling : spoiler de toit, rétroviseurs et masque AV nouveaux.

 

andruet


 

10:24 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferrari |  Facebook |

01/12/2007

Ford Capri 2600RS

Née début 1969, la Capri a repris la recette de la Mustang à la sauce européenne. Sous une carrosserie suggestive de coupé à 4 places, se cachaient des dessous de banale Cortina avec sous son interminable capot une panoplie de mécanique de série s’étageant de 1.300 à 2.300 cm3. Grâce à son excellent rapport qualité prix, ses formes évocatrices, la Capri rencontra un accueil enthousiaste de la part d’une clientèle, qui, pour le prix d’une berline familiale, accédait à un coupé dont elle avait rêvé toute sa vie. C’est ce qui explique sa production de 2 millions d’exemplaires !

 

ford Capri_rot1


 Sur ce chiffre, seulement 4.000 vraies 2600 RS ont été produites par le département AVO (Advenced Véhicle Opération). Si elle conservait la silhouette ramassée vers l’arrière, sa suspension surbaissée de 3 centimètres et raffermie, ses épaisses jantes larges en alliage à quatre bâtons chaussées de trapus 185 X13, ses mini pare-chocs, ses quatre phares, ses deux sorties ovales d’échappement trouant sa poupe lui donnaient l’air autrement plus méchant.

Capri~

 

 Sous le capot, on retrouvait le V6 à 60 degrés tout en fonte à vilebrequin à 4 paliers. Un bloc  sans grandes aptitudes sportives de Taunus 20M. Par rapport à la 2300 sa cylindrée avait été portée à 2.637 cm3 et surtout sa puissance de 108 à 150 chevaux Din. Un chiffre impressionnant qui grimpait à prés de 350 ch sur les ultimes versions course à culasses en alu Weslake !

 

Ford Capri RS2600 - C1

 

La RS se caractérisaient par ses performances exceptionnelles en 1972. Elle explosait le mur des 200 km/h et surtout demandait à peine plus de 8'' pour atteindre le 0 à 100 et surtout 29'' pour parcourir les 1.000 m départ arrêté. Des chiffres fabuleux dignes des chronos des meilleures sportives, identiques à ceux d’une Porsche 911 T.

 

ford capri 2600RS

 

  En circuit, la Capri n’avait pas à rougir de son nom populaire souvent plus rapide que la BMW plus emblématique se permettant de gagner deux fois le Championnat d’Europe des Groupe 2, deux fois les 24 Heures de Francorchamps et même remporter sa catégorie au Mans 1972.

 

capri_rs_2600_5


 

.

 

21:21 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford |  Facebook |