05/01/2008

Pilotes Belges : Willy Mairesse

Pilote "samouraï" à une époque où la sécurité était juste un mot et où la fatalité dans ce métier était un corollaire accepté, Willy Mairesse était un diamant brut, pétri de talent mais un peu tête brûlée. Ses innombrables succès dans toutes les disciplines ont hélas alterné avec des sérieux accidents dont le dernier l'a laissé diminué au point de le pousser à mettre fin à ses jours.  Il avait été repéré et choisi personnellement par Enzo Ferrari pour piloter ses voitures tant en Formule 1 qu'en Sport (qui n'étaient pas encore prototypes").

 

Mairesse
 

Auparavant,Il remportera  quelques rallyes prestigieux comme Liege Rome-Liège, la Targa Florio en Sicile ou le Tour de France auto. Entrant dans la catégorie "rallye" pour être disputées sur route et non sur piste, ces trois dernières citées étaient pourtant souvent courues au rythme et avec des autos utilisées en circuit comme au Mans par exemple. Le Liège-Rome-Liège se démarque pourtant un peu, certaines portions du parcours fort mauvaises imposant de calmer le jeu.

photo : Willy avec Genin,vainqueurs du Liege-Rome-Liege 1956 sur mercédes 300SL

 

mairesse genin lrl 56 1er

   En 1958,il participe avec Lucien Bianchi au 24h du Mans sur cette Ferrari 250TR mais ils abandonnent apres 4 h de course sur accident.

 

mairesse 1958ferrarin58if7


 

Peu après, Il termina deuxième des 12 H de Reims  avec une berlinette. En 1959, Willy finit troisième du Grand Prix Automobile de Monza derrière Thiele et Abate, tous deux également sur Ferrari. Suite aux recommandations de Jacques Swaters auprès du commendatore,willy obtient le volant d'une Ferrari 246F1 pour disputer le grand prix de Belgique,ou il abandonnera sur ennuis de transmission.Il termine 3ème des 1000 kms du Nurburgring en 1960 et remporte le Tour de France automobile.

mairesse ferrari

 Grâce à sa victoire au Tour de France Automobile en 1960, Mairesse accède enfin dans le monde de la Formule 1. Ses débuts sont bons : malgré 2 abandons sur 3 pour transmission, il réalise dès son 3ème Grand Prix son premier et seul podium de sa carrière en se classant en 3ème position du grand prix d'Italie 1960

 

Mairesse2_1962


 

La suite sera moins bonne. Sur ses 9 derniers GP, il jetta l'éponge à 7 reprises. Il marquera seulement les 3 points de la 4ème. Mairesse confirmera en 1963 qu'il reste un bon pilote avec une 3ème place aux qualifications, son meilleur résultat dans son pays natal.

Malgré cela, il ne termine aucun GP cette saison et arrête la formule 1 pour revenir aux voitures de sports. 

 

En 1961,engagé aux 24h du Mans et associé a l'anglais Mike Parkes,Willy termine 2e derrière Graham Hill et Olivier Gendebien...

En 1963,associé cette fois a John Surtees,ils mènent les débats,mais un incendie stoppe leur course a la 14eme heure.

 

mairesse

 

 

 

 

mairesse963-vintage-photo-sequence-fire

 

 Au grand prix d'Allemagne 1963,la Ferrari f1 de Willy sort de la route,la  voiture s'enflamme après une terrible embardée. Il en est éjecté,et relevé avec des fractures aux deux jambes ainsi qu'aux deux bras...Il ne retrouvera le chemin des circuits qu'en 1964.

 

mairesse f1


Il gagne le gp d'Angola en 1964,ainsi que les 500 kms de Francorchamps,avec une Ferrari 250LM semblable a la photo ci dessous :

 

mairesse ferrari_250_lm_red

 

En 1965,Willy et Jean "Beurlys" terminent 2e en Grand Tourisme et 3e au Général des 24h du Mans,sur la Ferrari 275 GTB (24 ci dessous)de l'écurie Nationale Belge,rebaptisée ecurie/garage Francorchamps.

mairesse 65 3e

En 1967,Mairesse -Beurlys sur la Ferrari P3 n°24 terminent troisième des 24h du Mans,gagnées par Gurney et Foyt sur Ford Mk IV

mairesse le mans 67

 1968 est l'année " de trop" pour Willy,qui est au départ des 24h du Mans sur la Ford GT40 jaune n° 8 ...

 mairessebeuwt8

 

 Au premier tour,peu avant le virage de Mulsanne,a plus de 270km/h sa portière mal fermée s'arrache de la voiture,et Willy sort très durement de la route .Grièvement blessé a la tête parce que,comme la plupart des pilotes,il n'était pas attaché a son harnais (L'année suivante fut la dernière avec ce type de départ au Mans)  Willy mis plus d'un an avant de retrouver une partie de ses moyens.

 mairessekf1

Comprenant très vite qu'il ne pourrait jamais revenir a son niveau,il mit fin a ses jours le 2 septembre 1969,il avait 40 ans.

15:41 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

Commentaires

tres bien fait Je suis la fille de Willy Genin, repris dans ce site lorsqu'est évoqué liège rome liège. Mon père étant petite me racontait souvent les rallyes. J'y retrouve ici un peu de son enthousiasm. Merci

Écrit par : liliane genin | 28/05/2008

slt il doit y avoir un soucis sur une des dernieres photos concernant l'edition 1968 des 24h du mans....car sur l'image du depart on peut voir ke le ciel est bien bleu...alors ke l'edition des 24h 1968 c'est deroulé en septembre et quil a plu pendant une grande partie de l'epreuve...donc je pense que cette photo n'est pas celle du depart 1968...et de plus le dernier depart type le mans avec les pilotes qui court vers leurs voitures est 1969...c'est en 1970 que le depart fu lancé et les pilotes attachés. sebastien du mans

Écrit par : sebastien | 28/06/2008

c'était l'un des meilleurs...malheureusement né trop tôt...

Écrit par : Pierre Stache | 25/09/2008

un grand homme Bonjour je me presente xavier bayard et je suis de momigies,comme willy mairesse. Mes grand parrent etai des amis a willy mairesse, et mon papa qui n'est plus de se monde et egalement pilote organisé pendant une dizaine d'anné le rally sprint willy mairesse en sa mémoire. Moi qui sui pilote aussi je reve de devenir un jour comme willy car se fut un grand pilote.

Écrit par : Bayard xavier | 10/10/2008

Willy Mairesse Bonjour, je m'appelle Etienne Bourguignon et suis aussi originaire de Momignies. J'ai grandi avec les neveux de Willy, Alex et Cédric Mairessse, fils de Christiane, qui habitait près de chez nous. J'ai aussi très bien connu sa maman, Jeanne.
Je te félicite pour ce résumé fort intéressant et très représentatif des conditions de l'époque.
Cependant, je souhaite apporter quelques clarifications ainsi que les corrections suivantes:

[b]3è photo du haut:[/b]
Il s'agit bien de la Ferrari 250 TR engagée par l'Equipe Nationale Belge (ENB) aux 24h du Mans ... mais en 1958! Willy était aussi présent en 1957, mais simplement à titre de pilote de réserve.

[b]Paragraphe entre la 4è et 5è photo:[/b]
Bien avant sa victoire au Tour de France 1960 (septembre), et grâce aux recommandations expresses de Jacques Swaters (membre fondateur de l'ENB) auprès du 'Commendatore', Willy se retrouva dès juin au volant d'une Ferrari 246 F1. Voiture prètée par Ferrari et engagée par l'ENB pour disputer le Grand Prix de Belgqiue et ainsi représenter les couleurs nationales. Willy abandonna à quelques tours de la fin sur problèmes de transmission.

[b]Dernière ligne au-dessus de la 6è photo:[/b]
Il s'agit ici des 24h du Mans de 1963!

[b]Paragraphe entre la 7è et 8è photo:[/b]
Il faut ici replacer les événements dans leur ordre chronologique: lors du Grand Prix de Belgique de 1962, Willy Mairesse mena une course acharnée avec l'anglais Trevor Taylor sur Lotus. Ils changèrent leur position à pratiquement chaque tour. Quand au 26è tour, dans le virage de Blanchimont, Taylor, alors en 2è position (derrière Clark) fait un travers au nez de Mairesse qui ne peut l'éviter et c'est le drame. La photo publiée (8è) montre le résultat: la Ferrari monte le talu, fait des tonneaux et s'enflamme immédiatement. Le véhicule viendra finir sa course fole en côté de route. Willy Mairesse s'en tire à bon compte mais il est brûlé aux jambes, au visage et à perdu quelques dents!
Quand au Grand Prix d'Allemagne de 1963, qui marqua malheureusement ausi la fin de carrière de Willy Mairesse en Monoposto, il faut oublier la légende de la roue perdue en course. Willy tout simplement perdi le controle de son véhicule au 3è tour de course au lieu dit 'Flugplatz'. Sa Ferrari prend l'herbe sur l'acotement, Willy essaie de redresser, en vain. C'est le crash. Il prend le fossé et sur l'impact, la roue arrière gauche est arrachée et prend les airs pour aller s'écraser sur le parking spectateurs. Dans sa foullée, c'est le drame: le poste croix-rouge assis de ce côté de la route est fauché par la Ferrari de Mairesse et est tué sur le champs. Mairesse lui est ejecté à plus de 30 mètres et se retrouve inconscient et dans un terrible état: deux jambes fracturées, les deux bras fracturés dont le bras droit est le plus sérieusement touché. Willy ne retrouvera le chemin des circuit que fin 1964. Plus d'un an après ce terrible accident.

[b]9è photo:[/b]
Il s'agit bien ici d'une Ferrari de type 250 LM avec lequel Mairesse disputa et gagna le Grand Prix d'Angola en 1964. Son numéro de course était cependant le 7. Willy gagna aussi les 500 km de Spa en 1965 avec un véhicule semblable mais de couleur jaune (engagé par l'Ecurie Garage Francorchamps), portant le numéro 2.

[b]Paragraphe entre la 9è et 10è photo:[/b]
Depuis 1961 l'ENB (Ecurie Nationale Belge) est renommée/changée et s'appelle désormais Ecurie Garage Francorchamps (EGF).

[b]13è photo:[/b]
Il s'agit ici du départ des 24h du Mans éditions 1966! L'année où FORD enfin l'emporta sur Ferrari après avoir entré pas moins de 13 véhicules de type MKII et GT40. 3 MKII se trouvaient aux positions 1, 2 et 3, suivit de 4 Porsche Carrera 6 et enfin la première Ferrari 275 GTB en 8è position ...

Enfin je souhaite ajouter pour les intéressés qu'il existe un livre fantastique sur la vie sportive de Willy Mairesse écrit par mon ami Christophe Gaascht. Les coordonnées sont les suivantes:

[b]'Willy Mairesse, le chevalier meurtri' par Christophe A. Gaascht aux éditions Nostalgia[/b] Pour plus de renseignements écrire à [i]groubite@hotmail.com[/i]

Écrit par : Etienne Bourguginon | 06/01/2009

pour liliane Genin ex amie de willy mairesse j'ai bien connu votre papa et
aimerais parler un peu avec vous

cordialement

Écrit par : marthe | 11/06/2009

Pour Etienne Bourguignon Bonjour, je n'ai bien entendu pas connu Willy Mairesse par contre mon grand père qui vient de Mommignies, Michel Caignet, l'a bien connu puisqu'il a même été son mécanicien à certains moments. De plus, il était un grand ami de mon oncle qui était le boucher du village, 'tonton Mac'. Je découvre un peu ce pilote d'exception par le biais des quelques rares photos que mon grand-père possède encore.
Je me demande si nous n'avons pas un loitain cousinage avec vous Mr Bourguignon puisque mon arrière grand mère était Carmen Bourguignon-Caignet.
Bien à vous.

Écrit par : Fabien De Meyer | 04/08/2009

francorchamps Bonjour,
Bravo pour ce site de passionnés...mais svp plus de rigueur dans les commentaires et les légendes, car il y a beaucoup d'erreurs ! (voir mail de Etienne Bourguignon..très bien écrit). Se rapporter aussi au livre Ford au Mans de François Hurel, superbe livre des Editions du Palmier, qui relate toutes les péripéties de voitures Ford au Mans, dont celle de Willy Mairesse et de Beurlys alias Jean Blaton).

Écrit par : dubois serge | 09/11/2009

Bonjour,

Je suis le co-auteur du livre sur Willy Mairesse dont parle Etienne Bourguignon (que je salue au passage). je profite de l'occasion pour vous faire part de la sortie d'un nouveau livre consacré à l'Equipe Nationale Belge, que Christophe Gaascht et moi-même avons réalisé avec le même souci du détail que la biographie de Willy Mairesse. Le livre sortira le 28 avril prochain chez Benoit Deliège Editions.

Cordialement,

Claude Yvens

Écrit par : Claude Yvens | 20/03/2011

Ce résumé est très bien fait, mais il faut mentionner que Willy à gagné sur Ferrari le dernier Grand Prix F1 de Bruxelles en 1962.
Voisin des Mairesse à Momignies, il était mon idole évidemment

Écrit par : Depasse J-P | 11/06/2011

Bonjour,ce résumé est super,il me permet d'en apprendre plus sur mon grand-père,que je n'ai malheureusement pas eu la chance de connaitre.Mon père étant très silencieux sur tout ca,je ne sais pas grand-chose sur lui...bien à vous.

Écrit par : Aliénor Mairesse | 10/07/2012

Manfred Winckelhock sur la première photo et pas Th Boutsen...

Écrit par : Stan.E | 27/08/2012

Passionné de F1 depuis 1961,je m'étonne aussi qu'on ne parle pas plus de la plus belle victoire de Willy:le GP de Bruxelles dde F1 1962 disputé hors championnat du monde mais avec toutes les stars F1 de l'époque.

Écrit par : theys andré | 25/11/2013

Les commentaires sont fermés.