14/02/2008

Triumph TR 5 & TR 6

Le « british roadster » peut être défini de façon générique comme un véhicule non-fonctionnel, vaguement sportif, délicieusement inconfortable, techniquement rudimentaire et nécessairement excentrique. Ce n’est pas une voiture de riche mais c’est au moins une voiture que les riches peuvent avoir envie de s’offrir pour le plaisir de montrer aux pauvres que l’argent n’est pas tout dans la vie.
 

TR 5

 

Les TR5 et 6 résument un peu tout cela. Toutes deux sont en effet des voitures de sport beaucoup moins chères qu’elles n’en ont l’air. Et beaucoup plus ludiques que leurs performances affichées le laissent supposer.

 La TR5 a emprunté l’essentiel de ses composants à sa devancière, à savoir l’illustre TR4.

 

TR 5 1

 

 Lancée fin 1961, cette TR du 4ème type a connu une carrière relativement courte, comparativement à sa plus proche rivale, la MGB. La première série (à essieu rigide) a ainsi été produite jusqu’en janvier 1965. A cette date, la TR4 A IRS a pris le relais en imposant comme un progrès nécessaire son train arrière à roues indépendantes hérité de la berline Triumph 2000. Moins courante que la première version, cette seconde série a été commercialisée jusqu’en août 1967, date à laquelle la TR5 a pris sa succession. Plus ambitieuse, cette version a reçu un 6 cylindres en ligne à injection hérité des anciennes Standard Luxury Six (firme associée à Triumph jusqu'en 1961), et monté ensuite sur les berlinesTriumph 2000 et autres Vitesse 6 avant de connaître son apothéose et son apogée en passant à 2500 cm3. Largement de quoi chercher les dizaines de chevaux qui manquaient alors à la TR4 (on en comptera 152 au total, selon les normes SAE) pour passer dans la classe supérieure, celle où l'on retrouvait déjà l’Healey 3000 MK III et qui allait bientôt compter l'éphémère MG C.

Régulièrement alignées en courses,les TR 5 se montrerent robustes et endurantes,et glanèrent de nombreux succès ! 

 

TR5 RACE


 

 En définitive, c'est la TR5 qui a survécu au "grand ménage" opéré par la direction générale de Britsh Leyland après 1968. Exit, donc, la peu convaincante MG C, adieu la "Big" Healey, (restée sans descendance, malgré quelques projets hâtivement esquissés), s'il devait n'en rester qu'une, ce sera la TR5. Qui passera rapidement le flambeau à sa descendante habilement retouchée et logiquement désignée TR6.

SPECIFICATIONS TR5
Année : 1968
Carrosserie : cabriolet 2 places
Moteur : 6 cylindres en ligne
Cylindrée : 2498 cc
Puissance : 152 ch à 5500 tr/min
Transmission : 4 vitesses + overdrive
Vitesse maximum : 195 km/h
0 - 100 km/h : 8,8 secondes
Dimensions : 3m90 x 1m53 x 1m27
Poids à vide : 1034 kg

 

A peu de choses près, la TR6 n'était rien d'autre qu'une TR5 qui ne voulait plus ressembler à une TR4.

 

TR6 1971

 

 Dont acte : commandité par Triumph, Karmann se chargera de moderniser quelque peu le design originel de Michelotti en offrant à la nouvelle venue un "visage" et une poupe traitées dans l'air du temps. Plus confortable que la TR5 et plus "assimilable" à certains égards, cette descendante restera cependant fidèle à "l'esprit de famille" TR.

 

TR6-blue-


 

A noter enfin qu'à compter de 1973, la TR6 a connu une sensible diminution de sa puissance (124 chevaux exprimés désormais en normes DIN), les performances accusant elles aussi une certaine décrue.

 

triumph

 

 Chiffres de production

TR5 et TR 250 (1967-69) : 8484 exemplaires.

TR6 (1969-76) : 94 619 exemplaires (toutes versions confondues).

 En courses,la TR6 étonnera les observateurs en terminant a la 3e place du Marathon de la route 1969 aux mains de José Barbara.

 

TR 6 Barbara Marathon de la Route 69 No4

 

 

21:03 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : triumph |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,
toutes ces TR ont permis aux ingénieurs de Standart Triumph de réaliser en 1975-1981 la plus aboutie techniquement , la plus titrée en compétition pour la marque et dont la forme maintenant au début des années 2000 exprime son esthétique intemporelle : Tr7 Tr8 coupé et la plus rare le cabriolet moins de 5000 vendues hors Usa
cordialement

Écrit par : TR7 Driver | 08/08/2010

Les commentaires sont fermés.