29/05/2008

Pilotes belges : Gilbert Staepelaere

Gilbert Staepelaere (né à Anvers le 5 juin 1937, Décédé à Anvers le 2 juin 1996), est l'un des plus grands champions belges de la discipline rallye.

 

vic-staepelaere




12 titres de champion de Belgique glanés entre 1964 et 1978 et bien des succès dans le plus célebre des rallyes belges de l’époque : les 12h d’Ypres.  Avant d’en arriver a cette place de pilote d’usine Ford,Gilbert écumera toutes les épreuves belges,au volant d’une Anglia ,puis par la suite,de la nouvelle Ford Escort,des 1968  Il signe un contrat de pilote professionnel après avoir décroché son premier titre de champion national.

Ici au départ de Liege -Rome-Liege 1959 (a gauche sur la photo)  avec son pere Jules sur la Volvo PV544 familiale...L'équipage ne verra pas l'arrivée. 

 

59ligeromeligejgilbertshl2

Ne se contentant pas du rallye,il se distingue en 1965,lorsqu’associé a Jacky Ickx,il termine deuxieme ,au volant d’une Ford Mustang,du marathon de la route ,sur le circuit du Nurburgring,épreuve qu’il remporte en 1966,toujours avec Ickx,sur la Cortina Lotus n°31.

1965_marathon_002

 

65marathon_Ickx_g_stapelaere


1966_marathon_de_la_route_001

Il gagne le rallye des tulipes 1969,ainsi que le rallye de la Moldau

En 1970,il termine 5e de Londres Mexico,associé a Makinen,et est sacré vice champion d’Europe des rallyes.
 gertSaepelaere

En 1975, retour de Gilbert sur les rallyes Belges,et victoire au circuit des Ardennes a Dinant,ainsi qu’aux douze heures de Charleroi. A l’étranger,il termine 1er du rallye de Hongrie.

ci dessous aux boucles de Spa 1975 

1975StapelaereSpavainqueur

En 1976,il écume les épreuves belges avec des victoires a Anvers-Liege-Anvers,au circuit des Ardennes,a la nuit de Campine,aux 12h de l’est,au circuit de Hesbaye,au Bianchi Rallye,et aux douze heures de la Panne,auxquelles s’ajoute une victoire en Hongrie

1978 qui voit l’arrêt de son implication en tant que pilote,il termine 3e au championnat d’Europe,avec encore 4 victoires en Belgique. 

stap 78

 

Au terme de sa carrière de conducteur, Gilbert Staepelaere devient "racing officer" et s'occupe des relations publiques chez Ford, l'écurie de rallye pour laquelle il a toujours roulé.

Son palmares en rallye est éloquent,et fait toujours figure de référence en Belgique.

18:27 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

15/05/2008

Opel Calibra

Lorsque Opel présenta son coupé Calibra pour la première fois au salon de Frankfurt en 1989, un vent nouveau semblait souffler sur la marque au blitz ("blitz" signifie éclair en allemand). Opel en profitait également pour stopper la production de ses antiques Manta série B et Monza, dont les lignes, quoique élégantes, accusaient leur âge, sans parler de leurs châssis antiques, encore fidèles à la propulsion.

 

opel calibra2


 

 Il est basé sur la plate-forme de la berline Vectra dont elle reprend nombre d'éléments mécaniques. Le coupé Calibra reprend également intégralement la planche de bord de la berline Vectra, ce qui lui sera beaucoup reproché par la presse spécialisée de son époque.

 

Opel-Calibra-3


 

Deux modèles sont disponibles dans un premier temps : le 2.0i et le 2.0i 16V. Le premier dispose du 2 litres injection de la berline Vectra développant 115 ch. Grâce à sa ligne particulièrement affûtée on l'a vu, le coupé Calibra 2.0i se permet un 205 km/h chrono. Le deuxième bénéficie du même quatre cylindres coiffé d'une culasse à 4 soupapes par cylindres. La puissance est ainsi portée à 150 ch permettant d'atteindre une vitesse maxi de 223 km/h. Ses ventes décollent aussitôt sa commercialisation initiée. Il faut dire qu'outre sa ligne particulièrement attractive, le coupé Calibra est richement doté de série en équipements et Opel avait prévu un prix très attractif pour cette catégorie de véhicule.

 

Opel-Calibra-4


 

près une année de commercialisation, Opel sort une nouvelle variante dans sa gamme Calibra : le coupé 16V 4x4. Comme son nom le laisse supposer, le coupé Calibra suit les évolutions de la gamme Vectra et profite ainsi de la transmission intégrale. Si les performances ne changent pas par rapport à sa sœur 2 roues motrices, le réel changement concerne bien évidemment la tenue de route. Déjà performante, elle devient du coup royale. Sûr, efficace et performant (30 secondes au Km DA), le coupé Calibra 16V 4x4 se posait alors en alternative incontournable en matière de coupés.

 

-opel_calibra_2_0l_16v


 

 On sent le chant du cygne en 1996 puisque la gamme se simplifie : la version de base 115 ch et la Turbo 4x4 disparaissent. Seuls subsistent les coupés 2,5 V6 suréquipés, et le 16V baptisé désormais Calibra Cool Line 16V. Son équipement comprend entre autres la climatisation, l'ABS, le volant cuir, un autoradio, l'Airbag, … le tout pour un prix très raisonnable. Le coupé Calibra quitte le devant de la scène en 1997 laissant la place vacante dans la gamme Opel jusqu'à l'arrivée du coupé Astra en 2000 dont la ligne trop porche de la berline dont elle est issue ne convainc pas réellement les amateurs.

La Calibra fut engagée dans le tres prisé championnat allemand DTM,mais malgré plusieurs succès,Opel n'arriva pas a décrocher le titre.  

 

opel calibra dtm

 

09:03 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : opel |  Facebook |