25/02/2007

Talbot-Lago T26 GS/America

Dessiné par Carlo Delaisse en 1953, un ancien de la carrosserie Letourneur et Marchand, ce coach conserve la calandre maison, sous une forme plus large et aplatie mais son originalité principale réside dans la forme très galbée des ailes arrière. Capot, coffre et portières sont en aluminium mais le bois reste utilisé pour l’armature de la caisse et des portières. Côté architecture générale, cette voiture reste d’une conception remontant aux années trente, n’étant somme toute que l’aboutissement des modèles lancés à cette époque. Ainsi le châssis adopte un pont rigide et des roues avant tout de même indépendantes.

 

talbot t26 gsl 53 55


Très « fin de race », la Talbot T26 GSL n’était plus adaptée aux attentes de la clientèle des années cinquante. Trop gloutonne en essence, trop lourde, ce coach s’adressait à quelques rares privilégiés capable de débourser les trois millions de francs de l’époque nécessaire à son acquisition. Ultime rejeton de la lignée haut de gamme sportive née vingt ans auparavant, la T26 GSL, présentée au Salon de Paris de 1953 sera réalisée en petite série à l’usine.

 

talbot t26 gsl 53 55.jpg1

 

 

 

 De 10 à 15 voitures seront produites entre 1953 et 1955. Le dessin est repris à échelle réduite en 1955 sur la Lago Sport 2500 pour une carrosserie enfin légère, avec un moteur dérivé de la Baby (quatre cylindres) et produite à 54 exemplaires entre 1956 et 1957.

 

talbot america

 

 

 

 

En 1957, la firme connaissant de plus en plus de difficultés, arréta la production des moteur et Anthony Lago remplaça le 4 cylindres de la T14 LS par un 8 cylindres en V de 2476 cm3 en provenance de chez BMW avec 138ch à 6000tr/mn, le coupé fut rebaptisé Lago América.( photo ci dessus) Moins de vingt automobiles de ce type virent le jour

 

talbot_lago_america_1955 back

 

 

 

 Moteur : V8 BMW à soupapes en tête

Cylindrée : 2 476 cm³

Puissance : 125 ch à 5 000 tr/mn

Transmission : boîte de vitesses manuelle ZF à 4 rapports; roues arrière motrices.

Dimension : empattement, 2,50 m; voies avant et arrière, 1,30 m.

Poids : 950 kg

Performance : vitesse maximale, 190 km/h.

 

Une dernière tentative de rapprochement avec Maserati ayant échoué, Simca rachète finalement l’entreprise en Décembre de la même année. Le coupé Talbot est alors équipé du moteur V8 de la Simca Chambord. Mais ce moteur de 95ch ne pouvait soutenir la comparaison avec les précédents, et le coupé Talbot devenu invendable disparut dès 1959, confirmant l’acte de décès de la marque. La dernière grande marque française de prestige d’avant-guerre disparaissait ainsi, laissant le champ libre à la firme Facel-Vega, créée en 1954 par Jean Daninos, qui connaîtra une vie éphémère, et dont la disparition mettra un terme à la production de voitures d’exception en France.

 

 

14:41 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sunbeam talbot |  Facebook |

13/08/2006

Sunbeam Alpine /Tiger

La Sunbeam Alpine, dont le nom rappelle les succès de la marque à la Coupe des Alpes dans les années 50, apparaît en 1959. Joliment dessinée, elle donne enfin au groupe Rootes un cabriolet sportif deux places à même de lutter contre les MG, Triumph et Healey qui font un malheur à l'exportation et plus particulièrement aux USA. Mais est-ce faute d'un dessin trop sage, à sa finition trop bourgeoise ou à son 4 cylindres 1500 cc  un peu trop placide ?

 

 

 

Toujours est-il que la Sunbeam Alpine plaît surtout à une clientèle féminine ou désireuse de paraître, et que les chiffres de production sont loin d'atteindre les cadences espérées...

Sans doute inspirés par la métamorphose du roadster AC en Cobra, les hommes de la filiale Rootes USA allèrent rencontrer Carrol Shelby. Leur tâche consistait à savoir si le Texan était disposé à appliquer le traitement de la Cobra au deux-places de Coventry.

 

Shelby inséra sous le capot de l'Alpine le V8 de la Ford Fairlane. La nouvelle auto hybride est rebaptisée Tiger, une appellation déjà employée par Sunbeam en 1925 sur un... V12. L'auto est présentée au salon de New York 1964 et la production démarre cette même année. Elle est équipée d'un V8 de 4261 cc produisant 164 ch.

 

 

 

 

En 1966, la Tiger reçoit un plus gros V8 de 4727 cc produisant 200 ch. Mais la prise de contrôle du groupe Rootes par Chrysler précipite la fin de la Tiger en 1967 après 7066 exemplaires.

 

20:43 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sunbeam talbot |  Facebook |