27/11/2009

Pilotes belges: Thierry Boutsen

Thierry Marc Boutsen né àBruxelles le 13 Juillet 1957,débuta sa carrière sportive en 1975 en Formule V en remportant le volant de l'école de pilotage d André Pilette sur le circuit de Zolder, et gagne ses premières courses. L'année suivante, il obtient encore trois succès, et passe, la même année, en Formule Ford .

boutsen 1979

Très rapide dans tous les véhicules qu'il pilotait, Thierry Boutsen traversa la Formule Ford comme une fusée,avec en outre,13 victoires en 1978.

Sa première année en Formule 3 en 1979 ne fut pas aussi heureuse, mais tout se termina bien et il put piloter une voiture de série pour 1980, finissant second au classement général derrière Michele Alboreto apres une victoire au Nurburgring,a Zolder et a Magny cours . Ensuite, ce fut la Formule 2 en 1981,avec deux victoires et une seconde place au championnat d'Europe derriere Geoff Lees . L'année suivante,soit 1982,il remportera encore trois courses,Nurburgring,Francorchamps et Enna Pergusa

 

thierry boutsen spa 82

 Il avait suffisamment impressionné les personnes influentes pour effectuer le grand saut vers la f1 .

thierry_boutsen 1983 arrows

Ainsi, Thierry Boutsen arriva à la Formule 1 en 1983 avec Arrows et il y resta jusqu'en 1986, son meilleur résultat étant une seconde place à San Marino en 1985.

boutsen 1986 arrows

Mais Thierry,ecclectique,ne se contente pas de la f1 :

 On le verra aussi en rallye,ou pour un premier essai,il enleva la 5e place au rallye du Condroz 1983

Boutsen_Porsche condroz 83

En 1985 il remporte les 24h de Daytona en début de saison sur une Porsche 962

boutsen 24h daytona 85

Lorsqu'il passa chez Benetton en 1987, il termina huitième au classement général. En 1988, il obtint cinq fois la troisième place, ce qui l'aida à devenir quatrième au championnat du monde

thierry_boutsen 1988 benetton


Boutsen remporte le trophée Colin Chapman qui sacre le meilleur pilote courant avec un moteur aspiré.

Quand il alla chez Williams en 1989, il obtint deux victoires, toutes deux dans des conditions humides.

 

boutsen Williams1989_7_

Malgré sa belle victoire en 1990 contre une pression extraordinaire de la part d'Ayrton Senna en Hongrie, son contrat avec Williams ne fut pas renouvelé.

boutsen Williams1989_1_

 

Thierry Boutsen passa donc chez Ligier en 1991 et 1992, ce qui fut une erreur, car l'équipe n'était pas compétitive même avec des moteurs Renault.

Quand Ivan Capelli fut renvoyé de Jordan en 1993, Thierry Boutsen prit sa place, mais il ne fit pas la saison.

boutsen jordan 1993


Il raccrocha donc son casque pour la F.1,avec 163 Grands Prix, 3 victoires et son meilleur championnat a la 4e place

 En 1994,il termine sur le podium des 24h du Mans au volant d'une Dauer Porsche,ses 3 participations précédentes ( 81,83 et 86 ) s'étant soldées par autant d'abandons.

boutsen_35_dauer_porsche


Il terminera encore 6 e en 1995 avec une Kremer Porsche ,puis second l'année suivante avec Bob Wollek et H.J Stuck sur une Porsche GT1

boutsen 3e le mans


Abandon en 1997 sur Porsche GT1 de nouveau,et puis deux années avec les performantes Toyota GT ONE.

boutsen  le mans 99 Toyota GT One Front

Mais en 1999,c'est le drame : Sa voiture sort de la route au 178e tour au pont Dunlop,et percute violement : Thierry touché sérieusement aux vertebres et a la colonne  abandonne toutes compétitions automobiles.

Thierry est a la tête d'une société de vente d'avions et d'hélicopteres dans le sud de la France.

 

20:09 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

21/08/2008

Pilotes Belges: Jacky Ickx

Jacques Bernard Ickx, plus connu comme Jacky Ickx, né à Bruxelles le 1er Janvier 1945 a notamment couru avec succès en F.1, en courses d'endurance et en RALLYE RAID. Il possède le plus gros palmarès parmi les pilotes Belges en sport automobile.

X PHOTO

 

Peu de personnes se rappellent pourtant qu’il a commencé par la moto,en étant entre autres,champion de Belgique de trial en 1963,catégorie 50cm3,victoire qu’il récidive en 1965.

 

Ses débuts en course automobile eurent lieu en 1963,ou il réalisa une figure très acrobatique et involontaire, lors de la course de cote de La roche,et ce juste devant les caméras de télévision,qui réalisaient une première en Belgique,a savoir la retransmission de la course en direct. Gageons qu’il eu déja la son petit succès !

X CC LA ROCHE 1963

 En 1964,Jacky remporte la 2e place de classe dans les difficiles douze heures de Huy sur cette petite Hillman Imp

X 12H DE HUY 64

Champion de Belgique des courses de côtes en 1964, 1965, et 1966, il dispute des épreuves tourisme en circuit,mais cela ne se termine pas toujours bien...

X 1964 FRANCORCHAMPS

 

Rencontrant Ken Tyrrell, ce dernier le mit en F3, où il se montra doué en dépit de la fiabilité chancelante de sa Matra.

X MATRA F2 67

il passe des l’année 1967 a la Formule 2,et décroche 3 victoires et le titre de champion du monde  des sa première année,ce qui le propulse directement en f1 !

X F2 1967

..Il participe aussi a quelques épreuves de tourisme,avec,entre autres, ici une victoire aux coupes de Spa sur une Ford Mustang d'Alan Mann en 1967.

X COUPES DE SPA 67

Jacky disputa 2 courses en 1967 avec une Cooper-Maserati, marquant un point dès sa première apparition avec une monoplace F1. En 1968, il est engagé par Ferrari et en même temps, court dans le championnat de voitures de sport avec Ford. Avec la Scuderia, il montera sur le podium en Belgique, puis remporte sa première victoire lors du GP de France sous la pluie (ci dessous )

X FERRARI 1968rouen

 

Il ne délaisse toutefois pas sa patrie, et Francorchamps,qui est un de ses terrains de jeu favori : il enlève les 1000kms en Sport Prototypes en 1967 et 1968 sur Ford gt40 et Mirage gulf.

1000kms de Spa1968 sur Mirage Gulf

x 67 mirage franco thompson win

Victoire aux 24h du Mans 1969 avec Jackie Oliver sur Ford gt40 au terme d’un final étourdissant,en terminant avec 120m d’avance sur le 2e !

X 24H DU MANS 69

Pourtant,le jeune Belge avait montré a tout le monde son mécontentement a propos du sprint de départ : il jugeait bien trop dangereux de partir non attaché,et traversa dès lors la piste...en marchant. 24h plus tard,il franchit la ligne en vainqueur,prouvant si besoin est,que le dicton "rien ne sert de courir" a aussi sa place en sport automobile...

X 24H DU MANS 69. DEPART

Le Mans deviendra le terrain de chasse gardé de Jacky,il y remportera 6 victoires,outre 68,en 1975,76,77,1981 & 1982. ci dessous la victoire de 1982 avec l'anglais Derek Bell sur Porsche 956

x le mans 82 win bell

 En 1969, Jacky décide d'aller chez Brabham. Il remportera 2 courses et se classe vice-champion derrière Stewart.

Jacky est de retour chez Ferrari en 1970. Après un début très difficile, il s'empare de la victoire en Autriche. En Italie, le décès de Rindt le laisse dans la course au titre. Il doit remporter 3 victoires pour battre Rindt. Il gagnera 2 courses, terminant 4ème aux Etats-Unis et vice-champion à nouveau, derrière le défunt Rindt. Ickx lui-même avoua de pas avoir voulu gagner ce titre par défaut.

X FERRARI 1973 ESPAGNE

 Jacky passe les années 1974 et 1975 avec l'écurie Lotus. Mais les voitures de Chapman étaient elles aussi en train de régresser. Cependant, il monte 2 fois sur le podium en 1974, et manque de peu la victoire en Espagne

 

X LOTUS 72

 

De 1976 à 1978, Jacky courra pour Williams et Ensign, avec un score vierge, puis passe la saison 1979 avec Ligier avec qui il marquera 3 points, avant de se retirer. ci dessous,l'Ensign a Monaco en1978

X MONACO 1978

 La Ligier de 1979

X LIGIER

 

Il remportera au cours de sa carrière 8 grands prix de F1 : France en 1968, Allemagne et Canada en 1969, Autriche, Canada et Mexique en 1970, Pays-Bas en 1971 et enfin, Allemagne en 1972. 13 poles position,et 14 meilleurs tours en course appuie le palmares de Jacky, qui a disputés 114 grands prix.

En 1979, il court en Can-Am et remporte le championnat dès sa première saison avec 5 victoires en course.

x canam lola 1979

 

En 1980 et 1981, il ne court que les 24 heures du Mans. Il fait son grand retour en 1982 dans le championnat de voitures de sport avec Porsche. Avec 4 victoires, il remporte le titre, qu'il conservera l'année suivante avec 2 victoires, mais surtout 7 podium en 8 courses

.En 1982,participation remarquée en rallye, aux boucles de Spa,ou il termine 6e avec cette Porsche 944 turbo

 

X BOUCLES DE SPA 82

 

En 1983, avec l'acteur Claude Brasseur, il remporte le célèbre rallye-raid Paris-Dakar qu'il remportera encore deux fois par la suite

x dakar1983

 

23:37 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

24/07/2008

Pilotes Belges Patrick Neve

Patrick Nève de Mévergnies est un ancien coureur automobile  Belge de Formule 1 et de voitures d'endurance né le 13 /10 /1949 à Liège

Neve1

Dans les années 70,il partageait le volant d'une Opel Commodore gr5 avec le Verviétois René Tricot ,dans le championnat de Belgique de voitures de tourisme

Neve 24h 1974 abandon

Après quelques succès en Formule Ford et en F 3 ( ci dessous sur la SAFIR rj03 en  1975)...

NEVE Safir RJ03 1975

...Nève est invité à effectuer un test par l'écurie RAM pilotant une Brabham, ce qui lui permettra de courir hors Championnat de F1, ainsi qu'a son grand prix national Il participa à 14 Grand Prix de F1 débutant le  16 Mai 1976 au  Grand prix de Belgique a Zolder (ci dessous n°33).

Il n'a jamais marqué de points au Championnat du Monde des pilotes. 

 

neve 1976 brabham

Après un passage éclair chez  Ensign (ci dessous n°22) avec qui il participe au Grand prix de France...

neve03_1976france22ensign176

...Il signe en  1977 avec l'écurie Frank Williams pilotant une March 761 avec laquelle il aura quelques résultats.

neve27_761_7_001

Sans volant pour 1978, il s'inscrit à son Grand Prix national: le  Grand prix de Belgique au volant d'une March 861 privée, mais ne réussissant pas à se qualifié

neve15_march_781_1978

neve 1978 march

Quelques essais sur la F1 de l’allemand Willi Khausen, mais si cette voiture arbore une aérodynamique pour le moins bizarre,elle n’était guère efficace et le projet tomba dans l’oubli.

neve11_1978 Kauhsen F06

neve khausen f1

Tirant un trait sur la Formule 1; Patrick Nève redescend en Formule 2, puis se relance dans les courses de voitures de tourismes comme les 24h de Francorchamps et le championnat Belge,puis ensuite au championnat européen .
Il participe à 3 épreuves de la plus célèbre des courses d'endurance, celle des 24h du Mans en 1980,82 et 1994

Ci dessous au Mans 1980 sur BMW March M1

neve le mans80

Si quelqu'un sait ce qu'est devenu Patrick Neve,je serais heureux de completer mon topic avec ses infos !< ><-->

14:50 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

29/05/2008

Pilotes belges : Gilbert Staepelaere

Gilbert Staepelaere (né à Anvers le 5 juin 1937, Décédé à Anvers le 2 juin 1996), est l'un des plus grands champions belges de la discipline rallye.

 

vic-staepelaere




12 titres de champion de Belgique glanés entre 1964 et 1978 et bien des succès dans le plus célebre des rallyes belges de l’époque : les 12h d’Ypres.  Avant d’en arriver a cette place de pilote d’usine Ford,Gilbert écumera toutes les épreuves belges,au volant d’une Anglia ,puis par la suite,de la nouvelle Ford Escort,des 1968  Il signe un contrat de pilote professionnel après avoir décroché son premier titre de champion national.

Ici au départ de Liege -Rome-Liege 1959 (a gauche sur la photo)  avec son pere Jules sur la Volvo PV544 familiale...L'équipage ne verra pas l'arrivée. 

 

59ligeromeligejgilbertshl2

Ne se contentant pas du rallye,il se distingue en 1965,lorsqu’associé a Jacky Ickx,il termine deuxieme ,au volant d’une Ford Mustang,du marathon de la route ,sur le circuit du Nurburgring,épreuve qu’il remporte en 1966,toujours avec Ickx,sur la Cortina Lotus n°31.

1965_marathon_002

 

65marathon_Ickx_g_stapelaere


1966_marathon_de_la_route_001

Il gagne le rallye des tulipes 1969,ainsi que le rallye de la Moldau

En 1970,il termine 5e de Londres Mexico,associé a Makinen,et est sacré vice champion d’Europe des rallyes.
 gertSaepelaere

En 1975, retour de Gilbert sur les rallyes Belges,et victoire au circuit des Ardennes a Dinant,ainsi qu’aux douze heures de Charleroi. A l’étranger,il termine 1er du rallye de Hongrie.

ci dessous aux boucles de Spa 1975 

1975StapelaereSpavainqueur

En 1976,il écume les épreuves belges avec des victoires a Anvers-Liege-Anvers,au circuit des Ardennes,a la nuit de Campine,aux 12h de l’est,au circuit de Hesbaye,au Bianchi Rallye,et aux douze heures de la Panne,auxquelles s’ajoute une victoire en Hongrie

1978 qui voit l’arrêt de son implication en tant que pilote,il termine 3e au championnat d’Europe,avec encore 4 victoires en Belgique. 

stap 78

 

Au terme de sa carrière de conducteur, Gilbert Staepelaere devient "racing officer" et s'occupe des relations publiques chez Ford, l'écurie de rallye pour laquelle il a toujours roulé.

Son palmares en rallye est éloquent,et fait toujours figure de référence en Belgique.

18:27 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

06/03/2008

Pilotes Belges : Lucien Bianchi

Lucien Bianchi était un pilote automobile italien naturalisé Belge né le10 /11/1934 à Milan
La famille Bianchi, originaire de Milan, s'expatrie en Belgique en1950 pour suivre le pilote belge Johnny Claes qui dispute le championnat du monde de F.1 sur Talbot Lago T26C et dont le père de Luciano est un des mécaniciens de course. Dès 1952, Claes introduit un peu plus le jeune Lucien dans le monde de la compétition automobile en en faisant son coéquipier en rallye. Rapidement Lucien Bianchi mène de front les courses de rallye et les épreuves disputées sur circuit.

 

Bianchi 1

 En 1957 Lucien Bianchi, pour sa seconde participation à l'épreuve, décroche une victoire de classe aux 24h du Mans sur Ferrari 2 litres (7e au classement général). Cette même année, toujours au volant d'une Ferrari, aux côtés d'Olivier Gendebien  il remporte pour la première fois le Tour de France auto , qu'il remportera également en 1958, 1959 et 1964.

 

Ci dessous avec Olivier Gendebien en 1959 

 

bianchi gendebien tdf 59

 

 En 1961

bianchi tdf 61

 

 

1962

 

bianchi tdf 62

 

 En 1959, lorsque est créée l'Ecurie Nationale Belge, il est recruté aux côtés d'alain de Chagny,André Pilette,André Milhoux,Olivier Gendebien,et de son frere Mauro Bianchi.

 

En  1961, l'ENB achète deux Emeryson Maserati 61 pour Bianchi et Gendebien.

 

BIANCHI EMERYSON

 

 Rapidement l'ENB redessine les Emeryson pour les rendre plus compétitives mais Bianchi est victime d'un accident lors du GP de Pau. Lorsque Bianchi et Gendebien ne parviennent pas à se qualifier ni à Monaco ni à Monza, l'équipe belge abandonne définitivement Emeryson pour se tourner vers Lotus : si Bianchi parvient alors à se qualifier en GP, il ne reçoit toujours pas le drapeau à damiers et quitte alors l'ENB pour l'UDT Laystall Racing Team qui engage aussi des Lotus 18 et 21, sans résultat.

 

bianchi  68

 

 

Cette même année, Bianchi intègre l'équipe officielle Citroen en rallye et, comme consolation d'une saison blanche en F1, remporte sur DS19 la course Liège-Sofia-Liège.

 

bianchi lsl

 

 Lucien va s'orienter de plus en plus dans les courses de voiture de sport durant les années suivantes, il ne court que le GP de Belgique en 1963 avec Lola, puis en 1965 avec BRM, toujours sans réussite. En voiture de sport, il se classe régulièrement dans le top 5, terminant second en 1964 à Daytona, puis il remporte, en 1965, les 500 km du Nürburgring, et en 1967, il termine 3ème à Spa.

1000kms de Spa : 3eme

 

bianchi spa67

 

 

1000kms de Paris 68 avec Beurlys : 2emes 

 

bianchi 1000km paris
photo : http://memoiresdestands.hautetfort.com
 
Avec jean claude Ogier en 1963 a Liege-Sofia -Liege
 
13

 

 Engagé sur Une Citroen DS21 Usine,il est en passe de remporter la victoire a Londres Sydney 1968 ,lorsqu'un accident avec un autochtone détruira sa voiture...a 30kms de l'arrivée !

 

bianchi londres sydney

 

C'est en 1968 que Lucien va courir sa première saison complète, avec une Cooper-BRM de l'écurie officielle Cooper. Et dès la première course de la saison, sur le circuit de Monaco, Lucien termine à la 3ème position.

 

cooper28

 

 Il marquera un point supplémentaire en Belgique. La suite de la saison ne lui apportera plus de satisfaction, en F1 tout du moins, car en voiture de sport, Lucien va s'imposer à Watkins Glen, mais surtout remporter la victoire lors des 24 heures du Mans avec Pedro Rodriguez sur une Ford GT40.

 

bianchi le mans 68

 

 

bianchi le mans 68 1

 

 En 1969, Lucien Bianchi, "remet son titre en jeu" au Mans. Dès le samedi, son Afa 33 3 litres connait des problèmes au niveau de son capot moteur qui à tendance à s'ouvrir en pleine charge. Au bout d'une heure d'essai, le capot cède, obligeant Bianchi à stopper en catastrophe sur le bord de la piste. Le lendemain matin, 30 mars, bien que ses mécaniciens aient renforcé les attaches, le capot continue de s'ouvrir et une nouvelle réparation de fortune est nécessaire. Bianchi repart alors mais, au niveau de la bosse qui mène vers Mulsanne, il est obligé de ralentir brusquement et actionne son clignotant pour indiquer que sa voiture a un problème. D'un coup, l'Alfa 33/3 mord le bas-côté au bout de la ligne droite de Mulsanne, percute un poteau télégraphique, s'enflamme puis explose. Bianchi, prisonnier des flammes trouve la mort à 34 ans

 Palmares

1952 Coupe des Alpes (13) - Jaguar
Tour de France (3/class) - Jaguar
 
1953 Coupe des Alpes (3 - 1/class) - Ferrari
Liège Rome Liège (3 - 1/class) - Ferrari
Tulip Rally (4/class) - Jaguar
Travermunde Rally (DNF) - Ferrari
Tour de France (5 - 2/class) - Ferrari
Lisbon Rally (10 - 3/class) - Ferrari
Second in the European Rally championship
 
1954 Liège Rome Liège (DNF)
Tour De France (DNF)
 
1955
Liege-Rome-Liege (3) - Lancia  
1956 Grand Prix du Fore (5) - Jaguar E type  
1957
Le Mans (7 - 1/class) - Ferrari TR
Tour de France winner - Ferrari GT
Goodwood Trophy (5) - Ferrari TR
 
1958
Grand Prix de Spa (5) - Ferrari TR
Tour de France winner - Ferrari GT
Coupe du Salon winner - Ferrari GT
Le Mans (DNF)
 
1959 Le Mans (DNF) - Ferrari
Reims F2 (8) - Cooper
Grand Prix Zeltweg (4) - Cooper
Alger - Le Cap rally (2) - Citroën ID 19
Tour de France winner - Ferrari GT
Grand Prix Pau F2 (3) - Cooper
1000 kms Nurburgring (2 GT class) - Ferrari GT
 
1960 Grand Prix Spa/Europe (6) - Cooper
Le Mans (DNF) - Ferrari
1000 kms Nurburgring (2 GT class) - Ferrari
Coupe du Salon F2 (2) - Cooper
1000 kms Paris winner - Ferrari (with Olivier Gendebien)
Grand Prix South Africa (4) - Cooper
Grand Prix des frontières Chimay (3) - Cooper
 
1961 Le Mans (DNF) - Ferrari GTO
Liège Sofia Liège rally winner - Citroën DS 19
Alger - Centre Afrique (4) - Citroën
Tour de Corse rally (2) - Citroën DS 19
Tour de France (2) - Ferrari GTO
1000 kms Paris (2) - Ferrari
Grand Prix Brussels (4)
 
1962 Sebring 12Hrs winner - Ferrari
Angola GP for sportscars winner - Ferrari
1000 kms Paris (5) - Ferrari
Tour de France (7) - Ferrari
Coupe de Spa winner - Sunbeam
Grand Prix Brussels (2) - Cooper
Le Mans (DNF)
2 F1 GP (Equipe N.Belge), 9th Belgium, 16th Germany
 
1963 Le Mans (DNF) - Aston Martin
Monte Carlo rally (4) - Citroën DS 19
Liège Sofia Liège (3) - Citroën DS 19
Criterium des Cevennes (4) - Citroën DS 19
Grand Prix Angola (2) - Ferrari GTO
Grand Prix Monza (3) - Aston Martin
Rally Routes du Nord winner - Citroën DS 19
Coupe de Spa winner - Alfa Romeo
Tour de France (2) - Ferrari GTO
Retired from F1 Belgian GP (Parnell).
2nd in F2 at Zandvoort
 
1964 1000 kms Nurburgring (4) - Ferrari
Le Mans (5) - Ferrari
Lyon Charbonnières rally winner - Citroën DS 19
Tour de France winner - Ferrari GTO
Daytona 12Hrs (2) - Ferrari GTO
Grand Prix Zolder winner - Ferrari LM
Francorchamps 24Hrs (4 - class winner) - Alfa Romeo
Spa Sofia Liège (11) - Citroën DS 19
Grand Prix Zolder F2 (2) - Lotus Ford
Grand Prix Angola (2) - Ferrari
1000 kms Paris (5) - Ferrari
Grand Prix Reims F3 (2) - Alpine
Tour de Belgique (2) - Ferrari
Belgium Rally Championship winner
 
1965 Monte Carlo (23 - accident) - Citroën DS 19
Neige et Glace class winner - Citroën DS 19
Targa Florio class winner - Alfa Romeo
Le Mans (DNF) - Ferrari
Lyon Charbonnières rally (2 - class winner) - Alfa Romeo
East African Safari (5) - Citroën DS 19
500 kms Nurburgring winner - Alpine
Tour de Corse (6 class winner) - Alfa Romeo GTA
Cévennes rally (6 class winner) - Alfa Romeo GTA
Catalognes rally (4 class winner) - Alfa Romeo
12th Belgian F1 GP (Scuderia Centro Sud/BRM)
 
1966 Routes du Nord (3) - Citroën DS 21
Neige et Glace (3) - Citroën DS 21
1000 kms Nurburgring class winner - Alfa Romeo
Le Mans (DNF) - Ford
Geneva rally (5) - Citroën DS 21
Coupe des Alpes class winner - Citroën DS 21
Mont Blanc rally class winner - Alpine
Coupe du Salon (2) - Alfa Romeo GTA
Cévennes rally (3) - Alfa Romeo GTA
1000 kms Spa (3) - Ferrari P3
 
1967 1000 kms Nurburgring (4 - class winner) - Porsche 910
Le Mans (DNF) - Ford
East African Safari (7) - Ford Cortina
Mont Blanc rally (2 - class winner) - Alpine
Daytona 24Hrs (7) - Ford
Coupe de Spa (4) - Alfa Romeo GTA
Mugello (DNF) - Alfa Romeo 33
Brands Hatch 500 miles (DNF) - Porsche 907
Nurburgring 6Hrs winner - Alfa Romeo GTA
 
1968 F1 GP Monaco (3) - Cooper/BRM
F1 GP Belgium (6) - Cooper/BRM
F1 GP Canada (7) - Cooper/BRM
F1 GP USA (7) - Cooper/BRM
F1 GP Holland (DNF) - Cooper/BRM
F1 GP Germany (DNF) - Cooper/BRM
F1 GP Mexico (DNF) - Cooper/BRM
Daytona 24Hrs (6) - Alfa Romeo 33
Watkins Glenn 500 miles winner - Ford GT 40
1000 kms Nurburgring (7) - Alfa Romeo 33
Targa Florio (3) - Alfa Romeo 33
Mugello winner - Alfa Romeo 33
Le Mans winner - Gord GT 40
Geneva rally (2 - class winner) - Alfa Romeo GTA
Coupe des Alpes (3 - class winner) - Alfa Romeo 1750
Tour de Corse (3 - class winner) - Alfa Romeo GTA
24Hrs Francorchamps class winner - Alfa Romeo 1750
London Sydney Marathon (DNF accident) - Citroën DS 21

 

14:34 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

04/02/2008

Pilotes Belges : Olivier Gendebien

Né le 12 janvier 1924 Olivier devient Ingénieur agronome,il s’est distingué durant la seconde guerre mondiale en participant activement à la résistance (il servait d'homme de liaison pour les agents britanniques infiltrés en Belgique), Olivier Gendebien découvre le sport automobile au Congo, où ses activités professionnelles l'ont conduit. Initié aux joies du rallye, il retourne en Belgique pour débuter sa carrière.
 

53rallyedesalpescharles7fs

 

  De retour en Europe, il se lança dans les rallyes, ne tardant pas à devenir une référence en la matière.

Liege-Rome-Liege 1955 avec stasse ; 1er
 

olivier Gendebien-Stasse lrl 55

 

L'éclectisme de son pilotage fit de lui l'homme rêvé pour le Tour de France, qu'il remporta 3 fois sur Ferrari 250 GT, en 1957, 58 et 59.

 

olivier gendebien TDF

 

 

Mais, c'est au 24 Heures du Mans que le talent de Gendebien s'exprima le mieux :

 

gt_101

 

 En 8 participations seulement, il s'y imposa 4 fois, soit une fois sur deux!

1961 :

gendebien le mans 61

 

olivier gendebien


 1962 LA 330tr 

GENDEBIEN 1962

 

olivier gendebien 330 tr

  Jugé hautain et froid, il n'a jamais, en effet, entretenu des rapports passionnels avec le public et connu souvent des relations difficiles avec la presse. À la fougue des frères Rodriguez ou aux glissades généreuses d'un Willy Mairesse, il a toujours préféré les trajectoires soignées et observé un grand respect pour les mécaniques.

 

olivier gendebien F1

 

 Gendebien disputa aussi 14 Grands Prix de Formule 1 entre 1956 et 61, principalement sur Ferrari.

 

1960blgica10ra

 

gendebien f1 bel 1961

 

Mais c'est au volant d'une Cooper-Climax du Team Yeoman Credit qu'il effectua sa meilleure saison en 1960, terminant 2e du Grand Prix de l'ACF à Reims et 3e en Belgique à Spa : deux résultats qui lui valurent la 6e place du Championnat du Monde.

Various162

 Mais notre homme n'était pas un sprinter et sans doute pas prêt à donner sa vie pour l'honneur du cheval cabré. Cela occasionna parfois des relations tendus avec Enzo Ferrari. Ainsi, au soir d'un 4e succès manceau faisant de lui le recordman absolu de l'épreuve, Gendebien tira sa révérence avec son élégance coutumière:

« J'avais le choix entre perdre et mourir. J'ai choisi une troisième option : rester en vie », dira-t-il.

Au terme de cette dernière victoire, il annonce brutalement son retrait de la compétition après avoir échapper de peu à un grave accident pendant la nuit.

Olivier Gendebien s'est éteint le 2 octobre 1998, à l'âge de 73 ans.

 

PALMARES AU MANS

Porsche 550 Spider 1955 avec Wolfgang Seidel : 5e
Ferrari 625 LM 1956 avec Maurice Trintignant : 3e
Ferrari 250 Testa Rossa1957 avec Maurice Trintignant : abandon
1958 avec Phil Hill : 1er
1959 avec Phil Hill : abandon
Ferrari TR 60 1960 avec Paul Frère : 1er
Ferrari TR 61 1961 avec Phil Hill : 1er
Ferrari 330 LM 1962 avec Phil Hill : 1er

AUTRES GRANDES VICTOIRE
S

Tour de France Automobile 1957/58/59 (Ferrari 250 GT)
12 heures de Reims1957/58 (Ferrari 250 GT)
Targa Florio1958 (Ferrari 250 TR) ;

 

Gendebien_musso tatrga1958

 

 

1000 km du Nürburgring
1962 (Ferrari Dino)
12 heures de Sebring 1959 (Ferrari 250 TR)

;1960 (Porsche RSK) ; 1961 (Ferrari TR 61)
Liège-Rome-Liège 1955 (Mercedes 300 SL)
1000 km de Paris 1960 (Ferrari 250 GT)

00:17 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

25/01/2008

Pilotes Belges: Paul Frere

 Né le 30 janvier 1917 au Havre (France) paul commença comme journaliste sportif. Son expérience automobile se limitait aux MG avec par exemple une15e place avec Jacques Swaters aux 24h de francorchamps 1948

Sa 1ere victoire sur Panhard au grand prix des voitures de serie 1950 organisé pour faire patienter le public venu voir l’arrivée de Liège Rome Liège victoire qu’il réeditera en 1951,ainsi qu'en 1952,mais cette fois sur Oldsmobile

 

PaulFrere

 

  Puis en 1952, le voilà au volant d'une HWM lors du GP des Frontières, une épreuve de F1 hors-championnat, que Paul va remporter. Puis dispute sa première course sur le circuit de Spa-Francorchamps, et sous la pluie, termine à la 5ème place, la meilleure performance d'une HWM en championnat. Il court deux autres courses, mais sa boite de vitesse lui fait défaut. La saison suivante, Paul commence par une seconde place en F2 lors de l'Eifelrennen, et courra deux épreuves du championnat de F1 avec une HWM-Alta, sans résultats.

En 1953,il participe aux Mille miglia en Sicile,avec une Chrysler pratiquement de série,et il enleve sa classe..

 

PAUL FRERE MIMME MIGLIA 1953

 

En 1954, il court trois courses du championnat avec l'écurie Gordini, mais encore une fois, la chance ne lui sourit pas, la voiture bleue l'oblige à abandonner. La saison suivante, il court avec Ferrari et relaie Piero Taruffi à Monaco, pour terminer à la 8ème place.

 

frere 55

 

Il dispute également l'épreuve belge, terminant à la 4ème place. Il disputera les 24 heures du Mans avec Peter Collins sur une Aston Martin, terminant second d'une épreuve endeuillée par un accident de Pierre Levegh qui coûte la vie à 82 spectateurs ainsi qu'au pilote. En 1956, il dispute sa dernière course dans le championnat du monde de F1, en Belgique sur une Ferrari 555, et réussit à terminer deuxième derrière son coéquipier Collins malgré les trombes d'eau.

 

PAUL FRERE 1956 LANCIA D50

 

Paul va se consacrer aux courses de voitures de sport à partir de ce moment-là avec une préférence pour les mythiques 24 heures du Mans, terminant 4ème en 1957 et 1958

 

PAUL FRERE LE MANS

 

 puis termine à nouveau à la seconde place en 1959 sur une Aston Martin avec le français Maurice Trintignant, à un tour de leurs coéquipiers Shelby et Salvadori.

 

paul frere le mans 57

 

 

L'année suivante, Paul dispute une dernière course de F1, le GP d'Afrique du Sud hors-championnat, avec l'écurie nationale belge, et mène sa Cooper à la victoire. Il dispute également 3 courses de F2. Enfin, avec son compatriote Olivier Gendebien, Paul mène la Ferrari 250 TR 59/60 à la victoire lors des 24 heures du Mans.

 

PAUL FRERE LE MANS 1960

 

Paul disputera sa dernière course en 1966.

Agé de 90 ans ,il est le doyen des pilotes de grand prix de l'époque dorée,et mene toujours des essais de voitures rapides pour des revues spécialisées.

18:42 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

10/01/2008

Pilotes Belges : Johnny Claes

Pilote belge né à Fulham, Londres, de père belge et de mère anglaise. Sa première passion était le jazz, et c'est en assistant en spectateur à une course automobile en France, le grand prix de l’ACF où son bilinguisme aidant, il s'est lié à des pilotes anglais ,que lui est venue sa passion de la course automobile. Issu d'une famille aisée, il s'est procuré une Talbot Lago T26C avec laquelle il a commencé à courir en 1949 dans les courses préfigurant les championnats du monde de Formule 1.

 

CLAES TALBOT LAFGO 26 C 1950

 

Toujours au volant de sa Talbot Lago T26C, Johnny doit faire face aux voitures italiennes très puissantes, surtout les Alfa Romeo. Le pilote belge ne pourra jamais se classer dans les points. Il termine au mieux 7ème, lors du GP de Monaco, après avoir échappé à un carambolage dès le départ. Il dispute quelques courses de F2 avec une HWM, remportant sa première victoire lors du GP des Frontières.

 HWM 1952

CLAES HWM 1952

 

 En 1951, Johnny dispose d'une version améliorée de la Talbot Lago, mais cela ne lui permettra toujours pas de marquer en championnat, encore une fois, sa meilleure performance sera une 7ème place à domicile, sur le circuit de Spa-Francorchamps. Lors d'épreuves hors-championnat, il arrive à se classer 4ème en Grande-Bretagne et 5ème à Albi.

Sortie de route au grand prix d'Espagne 1951

CLAES GP ESPAGNE 1951

 

Il remporte également pour la deuxième fois consécutive, le GP de Frontières.
En 1952, devant le changement de réglementation, Johnny sera contraint d'abandonner la Talbot Lago pour courir la saison sur une Simca Gordini.(ci dessous)

 

CLAES GORDINI T16 1952

 

Il monte sur la troisième marche du podium à Marseille et aux Sables d'Olonne. En championnat, toujours pas d'exploits. En 1953, il court sur une Connaught, sans pouvoir faire mieux que 6ème dans des courses de F2.

 CONNAUGHT 1953

CLAES CONNAUGHT 1953

 

Il courra une course avec une Maserati A6GCM, en Belgique, pour le championnat. Il doit laisser le volant à Juan Manuel Fangio qui a abandonné, et alors que le podium est proche, le moteur casse.

 Maserati A6GCM 1953

 

CLAES MASERATI A6GCM 1953

 

 Il se rattrape lors du Liège-Rome-Liège, une épreuve de rallye non stop  qu'il remportera, au volant d'une Lancia Aurelia B20GTaprès avoir piloté près de 52 heures !

Johnny avait deja gagné cette épreuve en 1951 avec Jacques Ickx (le père de Jacky !)sur une Jaguar XK120,en réussisant a passer les terribles cols du Gavia et du Stelvio sans pénalités,alors que leur voiture ne disposait plus que du frein...a main ! 

Ci dessous la Lancia gagnante en 1953 

CLAES BIANCHI LRL1955

 Et  au départ de l'épreuve en 1951 avec en arrière plan,la Jaguar XK 120

51ligeromeligejohnnyclaqf7

En 1954, la santé de Johnny se décline, il ne court que les 24 heures du Mans. Une épreuve qu'il terminera sur le podium en 1955, année qui restera tristement célèbre pour l'accident de Pierre Levegh qui tua 82 spectateurs.

Johnny Claes sur la Jaguar D N°10 

 

CLAES LE MANS 1955 1

 

 

CLAES LE MANS 1955

 

La tuberculose emportera malheureusement le fougueux pilote qui décédera apres une trop courte carrière ,en Fevrier 1956 

claes

22:26 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilotes belges |  Facebook |

05/01/2008

Pilotes Belges : Willy Mairesse

Pilote "samouraï" à une époque où la sécurité était juste un mot et où la fatalité dans ce métier était un corollaire accepté, Willy Mairesse était un diamant brut, pétri de talent mais un peu tête brûlée. Ses innombrables succès dans toutes les disciplines ont hélas alterné avec des sérieux accidents dont le dernier l'a laissé diminué au point de le pousser à mettre fin à ses jours.  Il avait été repéré et choisi personnellement par Enzo Ferrari pour piloter ses voitures tant en Formule 1 qu'en Sport (qui n'étaient pas encore prototypes").

 

Mairesse
 

Auparavant,Il remportera  quelques rallyes prestigieux comme Liege Rome-Liège, la Targa Florio en Sicile ou le Tour de France auto. Entrant dans la catégorie "rallye" pour être disputées sur route et non sur piste, ces trois dernières citées étaient pourtant souvent courues au rythme et avec des autos utilisées en circuit comme au Mans par exemple. Le Liège-Rome-Liège se démarque pourtant un peu, certaines portions du parcours fort mauvaises imposant de calmer le jeu.

photo : Willy avec Genin,vainqueurs du Liege-Rome-Liege 1956 sur mercédes 300SL

 

mairesse genin lrl 56 1er

   En 1958,il participe avec Lucien Bianchi au 24h du Mans sur cette Ferrari 250TR mais ils abandonnent apres 4 h de course sur accident.

 

mairesse 1958ferrarin58if7


 

Peu après, Il termina deuxième des 12 H de Reims  avec une berlinette. En 1959, Willy finit troisième du Grand Prix Automobile de Monza derrière Thiele et Abate, tous deux également sur Ferrari. Suite aux recommandations de Jacques Swaters auprès du commendatore,willy obtient le volant d'une Ferrari 246F1 pour disputer le grand prix de Belgique,ou il abandonnera sur ennuis de transmission.Il termine 3ème des 1000 kms du Nurburgring en 1960 et remporte le Tour de France automobile.

mairesse ferrari

 Grâce à sa victoire au Tour de France Automobile en 1960, Mairesse accède enfin dans le monde de la Formule 1. Ses débuts sont bons : malgré 2 abandons sur 3 pour transmission, il réalise dès son 3ème Grand Prix son premier et seul podium de sa carrière en se classant en 3ème position du grand prix d'Italie 1960

 

Mairesse2_1962


 

La suite sera moins bonne. Sur ses 9 derniers GP, il jetta l'éponge à 7 reprises. Il marquera seulement les 3 points de la 4ème. Mairesse confirmera en 1963 qu'il reste un bon pilote avec une 3ème place aux qualifications, son meilleur résultat dans son pays natal.

Malgré cela, il ne termine aucun GP cette saison et arrête la formule 1 pour revenir aux voitures de sports. 

 

En 1961,engagé aux 24h du Mans et associé a l'anglais Mike Parkes,Willy termine 2e derrière Graham Hill et Olivier Gendebien...

En 1963,associé cette fois a John Surtees,ils mènent les débats,mais un incendie stoppe leur course a la 14eme heure.

 

mairesse

 

 

 

 

mairesse963-vintage-photo-sequence-fire

 

 Au grand prix d'Allemagne 1963,la Ferrari f1 de Willy sort de la route,la  voiture s'enflamme après une terrible embardée. Il en est éjecté,et relevé avec des fractures aux deux jambes ainsi qu'aux deux bras...Il ne retrouvera le chemin des circuits qu'en 1964.

 

mairesse f1


Il gagne le gp d'Angola en 1964,ainsi que les 500 kms de Francorchamps,avec une Ferrari 250LM semblable a la photo ci dessous :

 

mairesse ferrari_250_lm_red

 

En 1965,Willy et Jean "Beurlys" terminent 2e en Grand Tourisme et 3e au Général des 24h du Mans,sur la Ferrari 275 GTB (24 ci dessous)de l'écurie Nationale Belge,rebaptisée ecurie/garage Francorchamps.

mairesse 65 3e

En 1967,Mairesse -Beurlys sur la Ferrari P3 n°24 terminent troisième des 24h du Mans,gagnées par Gurney et Foyt sur Ford Mk IV

mairesse le mans 67

 1968 est l'année " de trop" pour Willy,qui est au départ des 24h du Mans sur la Ford GT40 jaune n° 8 ...

 mairessebeuwt8

 

 Au premier tour,peu avant le virage de Mulsanne,a plus de 270km/h sa portière mal fermée s'arrache de la voiture,et Willy sort très durement de la route .Grièvement blessé a la tête parce que,comme la plupart des pilotes,il n'était pas attaché a son harnais (L'année suivante fut la dernière avec ce type de départ au Mans)  Willy mis plus d'un an avant de retrouver une partie de ses moyens.

 mairessekf1

Comprenant très vite qu'il ne pourrait jamais revenir a son niveau,il mit fin a ses jours le 2 septembre 1969,il avait 40 ans.

15:41 Écrit par Historic fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : pilotes belges |  Facebook |